Problèmes de sécurité dans les systèmes embarqués: Vérification automatique des protocoles d’authentification des systèmes RFID PDF

Les solutions dépendant de la traduction d’adresse réseau double 64 sont un bon moyen d’utiliser l’adressage IP4 partagé.


Parmi les systèmes embarqués qui ont connu des évolutions rapides au cours des dernières années et qui sont utilisés dans plusieurs domaines (la santé, le transport, le logistique, etc.), on peut citer les systèmes d’identification par radiofréquence (RFID). Deux problèmes principaux restent toujours posés au niveau des systèmes embarqués communicants, notamment : la sécurité et la complexité (i.e. le coût). La communication entre le tag et le lecteur est insécurisée, ce qui le rend ouvert devant toute attaque logique sur le protocole de sécurité. Dans ce mémoire, nous essayons de mettre l’accent sur les méthodes d’analyse des protocoles cryptographiques. Notre travail se focalise en particulier sur la vérification automatique des protocoles d’authentification des systèmes RFID sous la plateforme AVISPA. Les propriétés de sécurité vérifiées sont : la confidentialité et l’authentification. Notre étude comporte aussi une comparaison entre les différents protocoles étudiés en terme complexité d’implémentation des primitives cryptographiques et algébriques.

Expérimentez avec Linux, Android et Ubuntu et relancez le développement en cinq minutes avec le câble USB inclus. La limite de la distance de lecture devient alors le rapport signal / bruit du signal réfléchi par l’étiquette au lecteur. Ainsi, une fois que les voleurs ont craqué la clé principale pour un modèle spécifique, ils peuvent facilement utiliser leurs dispositifs d’attaque pour accéder à n’importe quelle voiture ou camion du même modèle.-}