Mémoires de survivants : Des camps de la mort nazis PDF

Hanna était une amie d’enfance de ma mère à Hanovre, en Allemagne.


Jean Sanitas, journaliste, écrivain, essayiste, poète, ancien résistant, récidive. Au service de ce qu’il appelle  » Le devoir de mémoire « . Cette fois, dans ce nouvel ouvrage, autant que la Résistance à l’occupation allemande de la France, entre 1940 et 1945, plus que la Résistance, il s’agit de la déportation. La déportation des résistants tombés entre les mains de la police de l’occupant ou de la police de la collaboration, la déportation des tziganes, la déportation des juifs. Avec les témoignages d’hommes et de femmes aussi différents que le peintre communiste Boris Taslitzky, le syndicaliste Georges Seguy, le général catholique André Rogerie, l’intellectuelle Marie-Jo Chombart De Lauwe, la décoratrice Francine Christophe, le ministre gaulliste Pierre Sudreau et quelques autres, venus, eux aussi, d’horizons divers. Dans  » Mémoires de Survivants « , on retrouve la patte de l’écrivain et du grand reporter qu’est Jean Sanitas. C’est pourquoi » mémoires de Survivants  » se lit, à la fois, comme une page d’histoire et un récit épique, émouvant, sensible, drôle parfois -mais oui- et porteur d’espoir, car l’espoir est toujours présent dans les pages écrites par Jean Sanitas, le combattant. Ce livre est un cri de souffrance et un cri de guerre écrit par un amoureux de la liberté et de la paix.

Que pouvons-nous, par exemple, comprendre des actes d’altruisme furtif, et qu’en est-il de nous transmettre à travers les générations? Et savez-vous, il y avait un bout de cigarette tombant du coin de sa bouche. Boston: Little, Brown and Company, 1993, 2006 deuxième édition.-}