Le péché originel : Heurs et malheurs d’un dogme PDF

S’il semble y avoir un conflit, il y a quelque chose qui ne va pas dans sa philosophie.


La doctrine du péché originel, formulée par saint Augustin, fut et demeure l’objet de bien des controverses. Un collectif d’auteurs internationaux de renom en théologie et sciences des religions se penche sur l’actualité d’un sujet laissé à l’abandon. Ils relisent l’histoire de l’élaboration d’un dogme qui entraîna la théologie dans de malheureuses dérives quand, dans une lecture littérale de la Genèse, elle envisagea une faute originelle transmise de génération en génération. Ils interrogent le récit du mal et du malheur, commun aux religions. Ils reprennent, enfin, ce dogme de manière critique pour en montrer la portée et l’actualité anthropologique. Le péché originel vise avant tout à donner sens et à assumer les limites et la finitude de l’existence humaine personnelle et collective. Il contribue à la construction chrétienne du réel humain, loin de toute vision naïve de l’homme. Cette approche pluridisciplinaire, issue de la prestigieuse revue Concilium, fondée par K. Rahner et E. Schillebeecks, est publiée ici pour la première fois en français.

Il a échoué lors du premier test et a ainsi manqué la récompense de la vie éternelle, mais Dieu était compatissant et, dans la miséricorde, il lui a donné un nouveau procès. La transcendance de Dieu est molle, ignorée ou explicitement niée. Il a même nié que Christ avait l’intention de fonder une église dans le sens reçu de la parole.-}