Le Jourdain entre guerre et paix : Approches historiques, géopolitiques et juridiques PDF

À la suite de la crise du Golfe et de la guerre, environ 300 000 Palestiniens de nationalité jordanienne ont quitté le Koweït pour retourner en Jordanie, où ils ont augmenté la population de 9%.


Depuis toujours les hommes cherchent à s’assurer la maîtrise de l’eau et cette lutte est tout particulièrement âpre au Proche-Orient. Le bassin du Jourdain est au coeur d’enjeux de pouvoir techniques, juridiques, militaires ou symboliques, qui ont façonné la construction identitaire et politique du mouvement sioniste puis de l’Etat d’Israël, acteur pivot d’une zone qui focalise une partie importante des réflexions stratégiques contemporaines. Afin de pouvoir mieux appréhender des problématiques complexes se situant en permanence entre guerre et paix, cet ouvrage mobilise plusieurs disciplines dans une perspective internationaliste. A une approche historique, principalement depuis la fin du XIXe siècle, succède une analyse géopolitique qui commence avec le tournant de la guerre des Six Jours en 1967, laquelle a figé pour l’essentiel les rapports de force régionaux. Une analyse juridique de la question démontre enfin que le droit international ne cesse depuis près d’un siècle de trouver les moyens d’aboutir à une répartition plus équilibrée entre riverains.

Il était subordonné au niveau primaire, qui était la législation de l’administration militaire, les «décrets de sécurité». Le système était immunisé contre l’influence extérieure: les nouvelles lois introduites par le gouvernement déchu n’étaient pas respectées. Le premier niveau comprenait différents types de textes, tous organisés en une hiérarchie interne. Implications pour la sécurité nationale au 21e siècle, 6. Par exemple, quel sera le cas lorsque le seul contact avec Israël est le lieu de l’acte ou de l’omission qui donne lieu à une action (une variation de la première règle).-}