Justice en Corse PDF

Le week-end dernier, le nouveau Premier ministre de centre-droit, M. Jean-Pierre Raffarin, a effectué sa propre visite éclair en Corse et a annoncé une approche quasiment identique à celle de M. Jospin.


Après l’avoir d’abord dépouillé de son appartement au profit du fils d’un confrère, un magistrat spolie une seconde fois Jean-Claude Rogliano en attribuant au pillard qui l’a cambriolée une partie de la maison qu’il vient d’acheter. En dévoilant cette affaire aussi incroyable que rigoureusement vraie, Jean-Claude Rogliano défie l’omnipotence de certains juges en Corse bafouant le droit et l’équité, et dénonce la couardise de ceux d’entre eux qui, confondant esprit de corps et complicité, cautionnent les forfaitures par leur silence. Son récit est l’occasion pour lui d’en relater bien d’autres, tragiques, burlesques ou épiques qui, d’une époque à l’autre, témoignent du délabrement institutionnel de l’île, écartelée entre impostures et népotisme. Au fil de l’ouvrage, qu’on lit comme un roman, apparaît en filigrane son combat contre une des atteintes à la démocratie dont la Corse se meurt.

Les fleurs du maquis produisent un parfum qui pousse loin en mer et a valu à la Corse le nom d ‘«île parfumée». Les forêts de châtaigniers se trouvent à des altitudes légèrement plus élevées, tandis que le pin corse ou laricio (Pinus corsicanus) domine le haut élévations. Séparément, la dirigeante démocrate Nancy Pelosi a parlé pendant plus de huit heures au sujet des jeunes sans-papiers connus sous le nom de Rêveurs, établissant un record à la Chambre des représentants. Selon la légende, Christophe Colomb serait venu de Calvi.-}