Introduction à J.-S. Bach : Essai d’esthétique musicale PDF

Mais si un compositeur n’est pas capable de vous déplacer dans l’église, où des limites plus strictes sont imposées, il sera encore moins capable de le faire au théâtre, où il a plus de liberté.


Ce livre est la réédition (avec présentation, bibliographie, index et un texte de Gaëtan Picon) d’un grand livre de philosophie de l’art beaucoup trop méconnu. Écrit pendant la Seconde Guerre mondiale dans le sillage de la phénoménologie d’Edmund Husserl et de Roman Ingarden, il entend refonder la pensée musicale en superposant 3 dimensions : Cette refondation de la pensée musicale se veut systématiquement adossée à l’analyse de la musique de Jean-Sébastien Bach. Cette dernière constitue le socle sur lequel une pensée de la musique ne se veut pas une pure construction abstraite mais se déploie comme un instrument de connaissance qui s’essaye et s’éprouve. Plus profondément, cette refondation se donne pour tâche d’envelopper de façon transhistorique l’ensemble des questions liées à l’essence de la musique et à l’ontologie de l’oeuvre musicale. Structure esthétique fermée sur soi, l’oeuvre musicale ne saurait se réduire ni à la partition, ni à l’exécution, ni aux phénomènes sonores, ni aux états mentaux du musicien ou de l’auditeur. À l’origine de ces deux dimensions, la pensée de Schloezer s’élargit encore pour s’étendre à la philosophie de l’art elle-même préoccupée de la nature et des opérations de toute oeuvre d’art ; de la position du récepteur ; du travail du créateur et du sens de la signification que l’artiste met en oeuvre.

La presse de l’Universite de Cambridge. 2006. ISBN 0521836298 (couverture rigide). Il a été rédacteur en chef de la prestigieuse Allgemeine Musikalische Zeitung pendant deux ans (1846-1848) et membre du cercle de Goethe. Cinq ans plus tard, Le monde comme volonté et représentation d ‘Arthur Schopenhauer affirmait que la musique instrumentale est le plus grand art, parce qu’elle est uniquement capable de représenter l’ organisation métaphysique de la réalité.-}